A propos‎ > ‎Brèves‎ > ‎

La taille en vert a réuni 25 personnes, samedi 13 juin

publié le 21 juin 2015 à 14:27 par Sorin Stratulat
Outre taille présentée par Yvon et Patrick, Patrick a expliqué les principales maladies des arbres fruitiers et leurs remèdes naturels : voir le résumé ci-joint, ou à télécharger ici.

--------------

Les principales maladies des arbres et leurs remèdes naturels :

                                                     Tiré du livre d’Eric Petiot ‘ Les soins naturels aux arbres’

.Les chancres : maladies qui rongent le bois en provoquant des nécroses et boursouflures au niveau de l’écorce en laissant apparaître le bois nu.

                  Remèdes :                                              - cataplasme ortie-prêle : mélange argile blanche et bouse de vache + de 1 % décoction de prêle  + 1 % de purin d’ortie.( 1% = 1cl / 1 L d’eau)

                                                                                        - traitement au cuivre (Bouillie bordelaise ou Cuivrol)

                                                                                        - infusion de sarriette ou de thym : 50 g pour 1 L d’eau de pluie. La préparation est à diluer dans 20 L d’eau de pluie et à pulvériser sur l’arbre. 

                                                                                        - infusion d’oseille (Rumex obtusifolius)

. La cloque du pêcher : c’est un champignon qui pénètre par les bourgeons au printemps et par les cicatrices des feuilles qui tombent à l’automne. Les feuilles sont déformées avec des cloques blanches ou roses. Elles finissent par tombées au début de l’été en laissant l’arbre très affaiblit.

                  Remèdes :                                              - macération d’ail : 100 g d’ail haché, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive à laisser macérer pendant 12 h. Ajouter 1 L d’eau de pluie et mélanger, puis filtrer et à conserver dans une bouteille en vert à l’abri de la lumière. Cette préparation sera diluée dans de l’eau de pluie à 5%, soit 1L pour 20L d’eau.

                                                                                        - décoction de prêle : 500 g de plante séchée dans 5L d’eau faire bouillir une heure, à diluer à 10 %.

                                                                                        - cuivre : traitement à la Bouillie Bordelaise ou au Cuivrol à la chute des feuilles et au gonflement des bourgeons au printemps.

.La moniliose : c’est un champignon qui pénètre par les fleurs, ou par les fruits qui pourrissent sur l’arbre est restent momifiés tout l’hiver. Les fleurs se dessèchent  et les bourgeons meurent. Des brindilles, puis des branches entières peuvent être affectées.

                  Remèdes :                                              - infusion de navet : feuilles et racines, 1kg pour 10 L d’eau

                                                                                        - infusion de raifort : feuilles et racines à part égale, 300 g  pour 10 L d’eau, à employer pur.

                                                                                        - décoction de prêle ( voir cloque du pêcher).

                                                                                        - décoction de racine d’ortie : 100 g de racine broyée et mise à tremper 24 h dans 1L d’eau, puis faire bouillir 30 mn (eau frémissante), à employer pur.

. Tavelure du pommier et poirier : champignon le plus répandu sur les fruitiers, fait des taches d’abord grises puis noires se développant comme une poussière à la surface des feuilles. Altère les fruits en faisant des taches noires plus prononcées qui pénètre parfois le fruit en le crevassant.

                                   Remèdes :                            - sarriette : infusion de plante sèches, 100 g / Litre d’eau,  diluer à 10 %.

                                                                                        - thym serpolet : infusion de feuilles sèches, 250 g / 10 L, diluer  à 10 %.

                                                                                        - Prêle : décoction de 500 g de plante sèche pour 5 L d’eau. Faire bouillir 1 h et diluer à 20 %. Traiter 1 fois par semaine en mai et juin .

                                                                                        - Ortie en purin à 2 % + Cuivrol 10 g / 10 L

. Oïdium : champignon qui fait un feutrage blanc sur les feuilles, les fruits et les jeunes tiges. Ce champignon se développe surtout par temps chaud, même sec.

                                   Remèdes :                            - décoction de prêle

                                                                                        - macération d’ail

                                                                                        - purin de racines d’oseille, 150 g dans 10 L d’eau, à utiliser pur en arrosage au sol autour de l’arbre.

                                                                                        - Décoction de racines d’ortie, 100g pour 1L d’eau, tremper 24 h puis porter à eau frémissante 30 mn. A employer pur avec du purin de feuilles de sureau noir      (1kg pour 10 L, diluer à 10 %).

. Le scolyte : petit insecte noir de 3 à 4 mm qui perfore le bois et dont les larves se nourrissent de l’aubier. Parasite de faiblesse, il s’attaque surtout aux arbres chétifs ou souffrants d’un manque d’eau. On peut renforcer les arbres affaiblis en leur apportant des fumures riches en potasse et phosphore. En curatif on pourra utiliser :

                                                                                        - la menthe poivrée : infusion de feuilles sèches, 250g / 10L

                                                                                        - la tanaisie : infusion de fleurs sèches

                                                                                        - la sauge officinale : infusion de feuilles

. Les pucerons : ils pourront être mangés par les auxiliaires : coccinelles, syrphes, chrysopes, perce-oreilles ; ou repoussés par des infusions de menthe, de tanaisie, saponaire, mélisse (50g / 1L, pur) ou de  capucine.

Précisions :        -décoction = on trempe les parties hachées de la plante pendant 24 h dans de l’eau de pluie (très important). Puis on porte le tout à ébullition pendant 20 mn le plus souvent, sauf pour certaine plantes qui nécessite un temps plus long (prêle).On laisse refroidir et on dilue selon les recommandations toujours dans de l’eau de pluie.

                                                     - infusion = on hache la plante et on la trempe dans le bon volume d’eau de pluie. Puis on chauffe, mais en s’arrêtant à 80 °C pour la plupart des plantes, et pour une utilisation immédiate. Pour conserver une infusion, il faut porter l’eau à 90 °C et l’embouteiller à chaud. Les plantes riches en huiles essentielles seront également chauffées  jusqu’à 90 °C. Une plante séchée concentre les principes actifs, ce qui explique que l’on ne prend que 250 g pour 10 L d’eau, alors qu’il faut 1 kg de plante fraîche pour 10 L d’eau.

                                                     - purin = extrait fermenté de plante que l’on coupe aussi en petits morceaux et qu’on va laisser macérer dans un volume d’eau de pluie, pendant 8 à 15 jours selon la température extérieure, en remuant tous les jours. La préparation est prête lorsque le mélange ne fait plus de bulles.


Comments